dimanche 29 juin 2008

Apple et le Libre

Malheureusement Apple est souvent perçu dans la communauté comme le mal suprême, encore pire que Microsoft, mais Apple justement contribue beaucoup aux Logiciels Libres. Un petit tour d'horizon s'impose donc :

1.EFI :
Sur la majorité des ordinateurs c'est le BIOS qui se lance au démarrage. Mis à part quelques exceptions anecdotiques le BIOS est un code privateur. Mais pas chez Apple. Chez Apple on préfère utiliser l'EFI, sorte de BIOS nouvelle génération, mais Libre. Bien sûr les OS GNU/Linux supporte aussi l'EFI, mais mis à part Apple, qui sort des ordinateurs doté d'EFI? Personne. Microsoft commence juste à supporter l'EFI avec Windows Vista Profesional SP1 et Ultimate SP1. Pas étonnant qu'on ne puisse pas trouver l'EFI chez des constructeurs comme Sony, Acer, HP, etc, qui sont à la botte de Microsoft.

2.Darwin :
Au début du développement de Mac OS X, Apple a pensé jumeler le noyau GNU/Linux avec le micronoyau Mach (je ne suis pas certain à 100% de l'information, mais Steve Jobs avait fait une présentation ou il citait Linux!). Finalement ils ont préféré le noyau BSD de FreeBSD. La « fusion » du noyau BSD (libre) avec le micronoyau Mach (libre aussi je crois) a donné Darwin, un noyau hybride qui n'a pas cessé d'être Libre. Le noyau NT de Windows reste encore à ce jour privateur.

3.Webkit :
Ici Apple fork le moteur HTML de KDE, KHTML, pour créer son propre moteur HTML Libre. Webkit anime le navigateur Safari aussi bien sur Mac que sur iPod Touch ou iPhone. Sur Android, le système Linux pour mobile de Google, Google a également choisi Webkit comme moteur. Et depuis que Troll Tech (racheté par Nokia) a intégré Webkit à Qt, KDE réfléchi à remplacer KHTML par Webkit! Sur GNOME la prochaine version d'Epiphany abandonne Gecko (utilisé avec Firefox) au profit de Webkit.
Webkit est actuellement le moteur web le plus respectueux des recommandations du W3C, notamment avec un score parfait au test ACID3 alors que les dernières build de Gecko n'arrivent qu'à un maigre score de 80%.

4.OpenCL :
Nous ne connaissons pas encore cette technologie qui sera intégrée/dévoilée avec la prochaine version de Mac OS X (Snow Leopart). C'est une technologie qui permet aux développeurs d'utiliser facilement la puissance des GPU de nos cartes graphiques. En plus c'est Libre.

5.SproutCore :
Même si son nom fait peur en français, cet API JavaScript est révolutionnaire! Il suffit de regarder la vidéo de présentation de MobileMe au WWDC2008 pour s'en convaincre.
SproutCore a pour mission de faciliter le développement d'applications web sans utilisation du Flash (et en plus le Flash c'est nul, alors c'est très bénéfique pour nous). Devinez quoi? C'est Libre!
Mise à jour: En fait c'est SproutIt et non Apple qui a créé cette technologie (merci Mota).

6.OpenDocument Format :
L'ODF n'est pas une innovation made in Apple, mais il est nativement supporté dans Mac OS X 10.5 (leopart) via TextEdit inclus par défaut. Peut-on en dire autant de Microsoft avec son pitoyable Notepad?

7.GCC et LLVM :
Derrière ces noms barbares se cachent deux compilateurs Libre. Un compilateur c'est le logiciel qui « convertit » le code source compréhensible par un humain en code binaire compréhensible par l'ordinateur. GCC et LLVM sont inclus dans Xcode, l'IDE d'Apple et GCC en est même le compilateur par défaut!

8.ZSH :
Les amis du terminal connaissent BASH. ZSH c'est la même chose, mais en mieux. En plus c'est Libre. Vous pouvez même l'utiliser à la place de BASH si vous voulez!

9.XMPP (Jabber) :
Avec Mac OS X Apple livre un logiciel de messagerie instantané, iChat. iChat est multi protocole, AIM, Bonjour et... XMPP (Jabber) la technologie Libre!

10.Autres :
À tout cela on peut ajouter l'inclusion des technologies Libres suivantes : Ruby (le langage de programmation orienté objet), X11 le serveur graphique, Bonjour, etc.

Lien: http://developer.apple.com/opensource/index.html

22 commentaires:

Anonyme a dit...

Ça donne plus l'impression que Apple profite du libre plus qu'il n'y contribue mais c'est toujours mieux que Microsoft.

Charles-Antoine Couret a dit...

C'est pas parce qu'ils utilisent un peu du libre que c'est très bien et qu'on doit ignorer les autres côtés.
Ils utilisent certains composants libres car le travail a été déjà fait et le refaire serait long, coûteux et inutile car ils ne feront pas réellement mieux (CUPS, noyau, Webkit, ZCH).

Après Jabber et OpenDocument j'en ris, ce sont des standards, c'est bien de les supporter mais d'un côté ça doit se faire partout et encore une fois ils l'implémentent mais ne le développe pas.

Ils ont fait des contributions pour le libre au même titre que Google quoique moins, mais ça ne les rend pas moins dangereux. Car la politique Apple est privateur à l'extrême. Dois-je rappeler les licences de leurs produits ? Le code verrouillé un max de même que leur matos soudé à la mœlle ? La combinaison iTunes + iPhone + iPod est trop puissante et propriétaire. Sans compter leurs formats audio et vidéos privateurs et la mise à jour d'iTunes qui installe Safari discrètement sous Windows.

Non, Apple a une stratégie commerciale qui cherche à fidéliser les clients pour les rendre dépendant d'Apple comme l'a fait Microsoft ou tente de faire Google. En multipliant leurs services et produits ils cherchent à être la seule entreprise informatique qu'ils utilisent au quotidien, leur rapportant plein d'argent et enfermant l'utilisateur de plus en plus dans l'entreprise où il sera de plus en plus difficile d'en sortir (chez Microsoft c'est le cas pour beaucoup de gens ont le sait). Et cela nuit à l'interopérabilité et au libre lui même
. D'ailleurs c'est connu que si Apple serait à la place de Microsoft aujourd'hui et avec leur moyen financier, cette entreprise serait pire qu'eux !

Apple utilise et abuse du libre. Elle redonne moins qu'elle ne s'en sert. de toute façon leurs produits sont quasiment tous proprio de A à Z, donc non ça ne profite pas au libre et ce n'est pas leurs maigres contributions que ça va changer la face du libre pour compenser.

Zippy a dit...

@charles-antoine couret: Peu importe la façon dont ils utilisent le Libre tant qu'ils respectent la licence, ils ont le droit!

Et personnellement je trouve qu'ils font beaucoup pour le Libre.

C'est eux qui contribuent le plus à Webkit non?
Ils ont racheté CUPS et payent des développeurs pour l'améliorer.
Ils développent en OpenSource Darwin, un très bon noyau.

Après on ne peut pas leur reprocher que les autres systèmes n'utilisent pas leurs technologies Libres.

Par exemple même si Webkit est franchement excellent (je fais un peu de développement web) si aucun navigateur ne l'utilise on va s'en fou*** de Webkit (heureusement, les navigateurs Libres qui l'utilisent vont commencer à sortir).

Grâce à Apple CUPS avance vraiment plus vite qu'avant, et CUPS est directement intégré à ton système GNU/Linux!

Pour l'installation de Safari en mise à jour d'iTunes, même si la technique est discutable, ça distribue un peu plus de Libre (Webkit).

Tu trouves que Apple ne contribue pas assez au Libre? Pourtant, c'est eux qui distribuent le plus de Libre! Des million de Mac et iPod Touch/iPhone sont vendu avec un peu de Libre à chaque fois dedans. Ils démocratisent plus le Libre qu'aucune autre compagnie!

Et ça te faire rire le support de Jabber et de l'OpenDocument? Pourtant, c'est l'une des seules compagnies qui le fait (et Google que tu n'aimes pas).

Anonyme a dit...

Je suis d'accord à 100% avec Charles-Antoine.
Ce qui me titille le plus c'est que tu dise que EFI est libre...
Pour Webkit, cela n'a pas été sans mal avant qu'Apple ne reverse ses modifications.
Pour CUPS, je reste inquiet quant au rachat par Apple, notamment sur l'exception de licence qui permet à Apple de ne pas reverser son code sous GPL !

Anonyme a dit...

Ils peuvent utiliser des logiciels libres, les DRM sont dans le matos chez apple... (matos de piètre qualité en plus).

theClimber a dit...

Moi je suis d'accord avec l'article de base. Evidement que Apple a compris ce que le libre pouvait lui apporter et a décidé de l'utiliser. Mais même si Apple est privateur, le fait d'utiliser le libre dans son système est déjà une forme d'interopérabilité. En effet, proposer Jabber à ses utilisateur ainsi qu'un lecteur de fichier OpenDocument je trouve ça excellent car le gros obstacle pour les gens de passer à Linux c'est justement le problème de l'interopérabilité, et ici Apple diminue le frein.

Ensuite, si le Libre est libre, c'est justement de par sa licence. Or la licence libre permet une utilisation commerciale du code. Donc où est le problème. Si on n'est pas d'accord alors il faut s'orienter vers des licences du genre "creative commons" qui ne sont plus des licences libres. Apple a bien compris ce système et utilise ainsi le libre. Je n'y vois aucun inconvénient car ils respectent tout à fait son utilisation. N'oublions pas que Apple est une société commerciale et qu'ils ont des employés à payer, donc s'ils ne font pas de bénéfice ils n'y arriveront pas. C'est pas comme Linux qui est seulement basé sur une communauté de gens qui développent pour leur hobby (à peu de choses près)

Bref, je dis pas que Apple est irréprochable, loin de là, mais je trouve que le fait d'intégrer du libre dans son système est déjà une bonne étape. De toute manière c'est vers le libre qu'on va, quelque soit l'OS et les gens qui sont derrière.

Charles-Antoine Couret a dit...

Webkit, le gros du travail c'est KDE, CUPS, c'est le libre qui a fait le plus gros travail et le fait que Apple l'ait racheté ne me rassure pas quant à son avenir et je suis loin d'être le seul à le penser.

Certes ils utilisent du libre et en revendent dans leur produit, mais ce n'est pas 1 composant libre dans une centaine plus privateur qu'autre chose qui va changer la donne. Le nombre de DRM dans leurs produits est tout bonnement hallucinant et leurs licences sont des horreurs pour les libertés, la liberté incluse dans leur produit ne compense pas leur politique. Richard Stallman le dit clairement que le plus grand danger c'est ce genre de mélange car on te fait croire que tu es libre alors que tu ne l'es pas !

C'est comme Google, ils aident le libre énormément (bien plus que Apple et largement, Apple c'est du pipi de moineau en contributions à côté des grands), ceci dit Google fait aussi des logiciels privateurs et utilisent, sauvegardent des données personnelles trop longtemps pour des usages que l'on ignore. Et les possibilités qu'ils peuvent faire avec sont affligeants, l'histoire de Yahoo! qui a dénoncé un chinois au gouvernement pour avoir envoyer avec leurs services des messages interdits par leurs gouvernement n'est qu'un avant goût des possibilités terrifiantes qu'ils peuvent avoir !

La politique d'Apple n'est pas de s'ouvrir, au contraire, leurs nouveaux produits sont de plus en plus fermés que ça soit le matériel ou le logiciel en faisant tout pour garder le contrôle. Le libre chez eux c'est une belle couverture d'un livre qui cache un pavet monstrueux plus privateur que jamais, et ça c'est dangereux.
De plus tout le monde entier utilise le libre sans le savoir ne serait-ce en allant sur Internet, mais s'ils n'en sont pas conscients du libre, ça ne sert à rien. Les macqueux n'en savent rien et s'en foutent, et utilise en même temps plus de privateurs que du libre et ça c'est dramatique.

Les bons côtés de Apple ne peuvent pas masquer derrière, tu sais que Hittler a fait de bonnes choses en Allemagne, pourtant me dit pas que de manière générale ce qu'il a fait fut bien pour le monde...

Mota a dit...

Petite rectification: SproutCore est développée est distribuée par SproutIT, non par Apple qui n'en fait qu'une utilisation massive via la refonte du service .Mac: mobileme.

Quand aux sceptiques qui pensent qu'Apple se sert dans le panier pour pas réinventer la roue, bah faut voir aussi qu'Apple contribue au développement des projets qu'elle utilise et rend donc la monnaie de sa pièce à la fois sous forme monétaire et sous la forme de main d'oeuvre.

FreeBSD a beaucoup gagné à taffer pour Apple, par exemple. De même que KDE etc.

Charles-Antoine Couret a dit...

mota, j'ai beaucoup de respect pour toi et je sais que certains projets libres ont beaucoup à gagner de la collaboration avec Apple comme d'autres avec Google, etc.

Ceci dit Apple sait qu'ils ont beaucoup à gagner, et cela ne les empêche pas d'avoir une politique privateur comme on a rarement vu et que leurs contributions au libre n'est pas suffisant pour masquer cette vérité que je dénonce car philosophiquement je ne la supporte pas.

Jérémy a dit...

Et pourquoi pas? Le but d'Apple c'est de faire du fric. Ils utiliserons tous les moyens à leur portée pour en faire.
L'important, comme d'habitude, c'est d'être au courant, de savoir que l'on utilise des plateformes privatrices.
Les produits Apple sont généralement de très bonne qualité mais fermés.

Apple propose donc de très bon produits en terme de qualité mais ils ont, comme la plupart des produits, des problèmes que l'on peut qualifier de plus ou moins grave. Une fois que l'on est au courant de ces bons et mauvais côtés, on peut faire son choix.

Le fait que le code ou la conception soit propriétaire ne me dérange pas tant que ça marche et que ça utilise des formats et protocoles standardisés (in-té-ro-pé-ra-bi-li-té).

Après tout, Apple n'a jamais forcé quiconque à acheter leurs produits. Ils cherchent à les imposer. Vous pensez bien qu'Apple s'en tamponne de votre vie privée, ce qu'ils veulent c'est votre argent. A vous de voir si vous êtes assez crédule pour leur filer sans raison ;)

La mission principale d'un "libriste" ne devrait pas de faire utiliser/d'imposer les logiciels libres mais de les présenter comme une alternative viable. Imposer n'est pas libre. Choisir si.

mota a dit...

Charles-Antoine Couret => Je comprends bien ta position. OS X reste une surcouche majoritairement fermée de Darwin mais il n'empêche que ça me dérange de voir beaucoup de monde diaboliser un peu plus Apple que Microsoft au sujet du libre Alors qu'Apple y contribue (même si c'est par intérêt) tandis-que Microsoft non.

'fin j'ai l'impression que pour l'humain, diaboliser sur tous les points le plus gros méchant est d'une trop grosse évidence et que pour pas être has been il faut dire que le second est encore pire. Je trouve que ça obfusque un peu les jugements car concrètement Cupertino a su s'adapter à la philosophie des logiciels libres, tandis que Ballmer continue à étaler sa salive dessus.

Charles-Antoine Couret a dit...

mota, je suis contre ce qui est privateur, et tout ceux qui contribuent à enfermer les gens et à mes yeux faire du libre en même temps c'est piégeur et je ne soutiens pas.

J'ai tendance à plus attaquer Apple que Microsoft car le premier est souvent sous estimé et Microsoft est diabolisé également par des non libristes alors que Apple c'est moins le cas.

Pour moi tous ceux qui font du privateurs sont au même niveau dans mon estime, après selon ce que le public a tendance d'exprimé envers eux j'adapte mon discours...

Apple est aussi coupable/responsable que Microsoft et d'autres sociétés dans le privateur, et leur contribution au libre ne va pas changer cette idée...

Puis je vais donner un exemple comme IBM, ils contribuent au libre mais le défendent comme dans le cas SCO, OpenDocument contre OoXML, etc. Apple ne se remue pas les fesses dans ses situations ce qui est à mon avis significatif.

Anonyme a dit...

Tout ce qui est libre dans Apple, c'est partout où ils n'ont pas pu faire autrement (merci les licences libres).

Si aujourd'hui apple à donné du code à WebKit c'est pcq ils sont partis de KHTML (pas démarrer par eux), et qu'ils ne pouvaient pas changer la licence.

Mota a dit...

Oui oui, entièrement d'accord mais je ne te visais pas particulièrement ^^

Clairement qu'Apple ne soutient pas le libre mais use de courtoisies avec lui, mais on peut noter quelques petits gestes sympathiques comme la suppression des DRM de l'iTS ou la libre publication des spécificités OpenSTEP ou encore la collaboration avec la FSF pour faire une APL v3 compatible GPL v3, etc.

Bref, tu as tout à fait raison de mettre les privateurs dans le même panier mais bon, si on pouvait dire qu'il y en a des pires que d'autres, je pense très sincèrement que Cupertino ne serait pas en tête de podium et que la firme ne représente pas non plus le plus gros danger pour le libre car elle ne va pas l'attaquer de front :)

Mota a dit...

Euh désolé je parlais à charles-antoine couret dans le commentaire précédent :)

Nyco a dit...

EFI n'est pas libre.

MS le supporte depuis longtemps sur Itanium.

SproutCore n'a pas été fait par Apple, mais par Sproutit, dont le co-créateur et lead dev a été embauché par Apple.

XMPP est aussi dans iChat Server (inclus dans Mac OS X Server), car il s'agit tout simplement d'un serveur Jabber/XMPP.

Nyco a dit...

@Zippy :
Slide 21 :
http://www.slideshare.net/Nyco/xmpp-jabber-et-jingle-328439
Jabber est adopté par de très nombreux géants de l'IT... Apple n'est qu'une goutte d'eau...

Bapt a dit...

Euh... tu mélange tout et n'importe quoi, les trucs ou apple fait du libre llvm, webkit, etc. Et les trucs qui n'ont rien à voir comme ZSH, ou autre, dans le cas de ZSH, je ne me souviens pas d'avoir vue passer une contribution venant de qui que se doit de chez apple par exemple.

Donc donner ZSH comme exemple dans une article sur le rapport entre apple et le libre, bah rien a faire là.

Tuxicoman a dit...

ODF dans Apple Pages? J'attend toujours.

Shaika-Dzari a dit...

Bonjour Zippy!

Apple contribue au libre... Microsoft aussi de temps en temps. Apple profite des technos libres car c'est plus facile et plus rentable.

Ce ne sont pas des démons mais ne sont pas des anges non plus. Webkit n'a pas été libéré facilement et certaines inovations du noyau reste non-libre.

Par contre, je trouve que zsh n'a pas sa place ici. Car on peut très bien prendre bash et tout autre shell sous OSX comme sous linux ou *BSD.

@+

Brakbabord a dit...

Ben didonc, joli troll !

Moi j'ai surtout que Apple est une société qui a su déceler le potentiel du logiciel libre, et qui en utilise les meilleurs produits pour les intégrer à ses systèmes.

antistress a dit...

EFI c'est la fin du libre http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=22440&highlight=efi